Accueil du site > Fiches des Films > Identités voilées
Identités voilées
Sonia Kichah
Publié le : 2004

un film de Sonia Kichah. 2004 - 52’






SYNOPSIS

Quatre filles âgées d’une ving­taine d’années s’inter­ro­gent sur leur iden­tité en tant que femmes, fran­çai­ses et musul­ma­nes.
Ainsi Amina, Cindy et Khadîdja racontent avec des mots sim­ples, le rap­port qu’elles ont à leur reli­gion et l’atta­che­ment à leur pays qu’est la France.

LA REALISATRICE

Sonia Kichah a fait ses études à Paris et obtint en 1998, un DEA de cinéma à la Sorbonne. Après avoir été assis­tante à la réa­li­sa­tion dans " Frantz Fanon" de Cheick Djemai, elle passe en 2001 der­rière la caméra pour signer son 1er court métrage "Feu Vert". Puis, elle assiste de nou­veau Cheick Djemai en 2002 sur le film "La Mémoire retrou­vée". Elle réa­lise son pre­mier docu­men­taire "Identitée voilée" en 2004 et est en cours d’écriture d’un long métrage "Jamil".

CRITIQUE

Mots dévoi­lés
La loi sur les signes reli­gieux à l’école de mars 2004 a pro­vo­qué un vif débat au sein de la société fran­çaise. Sonia Kichah donne la parole à celles que l’on a pour­tant peu enten­dues. Celles pour qui le voile est un choix.

A la suite du débat sur la voile à l’école et de la loi qui s’en est suivie, quatre femmes voi­lées don­nent leur point de vue. Non pas sur la ques­tion poli­ti­que, mais sur leur démar­che per­son­nelle. L’inté­rêt prin­ci­pal du docu­men­taire est de faire parler celles que l’on a peu enten­dues lors du débat poli­ti­que, mais aussi de s’écarter de celui-ci. Est ainsi abor­dée la place de ces femmes dans la société fran­çaise.

Cindy, Khadîdja, Nassima et Amina se racontent. Etonnants mélan­ges que ces femmes moder­nes, culti­vées et fémi­nis­tes, loin des cli­chés asso­ciés au voile. Mettre le fou­lard est pour elles une pra­ti­que reli­gieuse, l’abou­tis­se­ment d’un che­mi­ne­ment spi­ri­tuel. Chaque par­cours est dif­fé­rent, de Cindy la conver­tie à Khadîdja la dis­crète. Fatiguées de se jus­ti­fier, elles évoquent les obs­ta­cles ren­contrés, sou­vent l’incom­pré­hen­sion. Et les parents qui n’accep­tent pas tou­jours ce qu’ils voient comme une dif­fi­culté pour l’avenir de leurs filles.

A tra­vers leurs paro­les appa­raît une bles­sure. Le sen­ti­ment d’être reje­tées. Pour Amina, juriste sans emploi. Pour Nassima, qui n’a comme solu­tion que le télé­tra­vail, puis­que ainsi on ne la voit pas. Invisibles pour la société ? Ou plutôt igno­rées ?
Racisme. Le mot, lâché dès les pre­miè­res minu­tes, inter­pelle. La loi sur les signes reli­gieux à l’école, res­sen­tie comme une agres­sion, a réveillé le sen­ti­ment iden­ti­taire. Françaises et musul­ma­nes, une équation qu’elles reven­di­quent. Tout en ayant cons­cience que cette voie est dif­fi­cile à suivre.

Julie Petignat
Clap Noir

FICHE TECHNIQUE

Réalisatrice : Sonia KICHAH
Avec : Nassima, Amina, Cindy, Khadîdja et Saida Kada
une copro­duc­tion f.r.p, TV 10 Angers, les Apprentis
Contact : Sonia Kichah E-mail : sonia­ki­chah@ya­hoo.fr
Site web : www.iden­ti­tes­voi­lees.com

Les films de Sonia Kichah :
Les autres films
4
>

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75