Accueil du site > Articles > Première de Morbayassa à Montreuil
Première de Morbayassa à Montreuil
Publié le : vendredi 9 mai 2014

Ils sont venus nom­breux mardi soir au Méliès à Montreuil, pour la pre­mière pro­jec­tion de Morbayassa, le der­nier film de Cheick Fantamady Camara. A tel point qu’il a été décidé, alors qu’une partie des spec­ta­teurs s’était déjà ins­tal­lée, de chan­ger de salle pour une plus grande afin de pou­voir accueillir tout le monde. Les comé­diens Tella Kpomahou, le mon­treuillois Alex Ogou, Brigitte Masure, François Cherbonnel … et l’équipe tech­ni­que sont venus faire la queue pour décou­vrir leur film.

Cet évènement, de nom­breux « co-pro­duc­teurs » l’atten­daient aussi depuis long­temps. Il a fallu en effet 5 ans, depuis Il va pleu­voir sur Conakry, pour ras­sem­bler le budget néces­saire et fina­li­ser le film, qui a pu se faire entre autre grâce à de nom­breux sous­crip­teurs à Touscoprod pour une partie de la post-pro­duc­tion. « Il y a parmi les petits co-pro­duc­teurs, même des mem­bres du cas­ting et de la tech­ni­que » annonce le réa­li­sa­teur, « ce film appar­tient un peu à tout le monde ».
Tourné à Dakar, Paris et Conakry, le 2eme long métrage du réa­li­sa­teur gui­néen raconte l’his­toire d’une dan­seuse gui­néenne - inter­pré­tée brillam­ment par Fatoumata Diawara - qui va affron­ter son destin de mère. Victime d’un réseau mafieux à Dakar, elle part à la recher­che de sa fille qu’elle avait dû aban­don­ner à sa nais­sance à Bamako. Cette his­toire, cen­trée sur le thème de l’adop­tion, est ins­pi­rée d’un fait réel que le réa­li­sa­teur a fic­tionné.

Morbayassa a reçu un bel accueil des spec­ta­teurs, mani­fes­te­ment émus par le propos du film. Dès la fin du géné­ri­que, sous les applau­dis­se­ments, les mem­bres de l’équipe du film ont rejoint le réa­li­sa­teur qui les a pré­sen­tés au public mon­treuillois.
Après un moment d’échange, Cheick Fantamady Camara a conclu la séance par cette décla­ra­tion à sa femme et ses enfants : « Ce n’est pas facile d’aimer, sup­por­ter et vivre avec quelqu’un dont sa vie se résume dans le stress et dans l’angoisse, mais, qu’est ce que je peux faire si j’ai opté pour le cinéma ? Michèle, Mady et Oscar, je vou­lais vous dire merci pour votre amour et votre patience. »

La soirée s’est ter­mi­née autour d’un verre, avec les pre­miè­res réac­tions du public. Parmi elles « Bravo à toi, à toute l’équipe pour cette pro­jec­tion et sur­tout ce film tou­chant, per­ti­nent avec ses tou­ches d’humour … » rap­por­tent les spec­ta­teurs, « Fatoumata Diawara est phé­no­mé­nale ! » et le réa­li­sa­teur nous confesse : « je crois que le film a plu, je suis ému. Cela fait super plai­sir d’enten­dre tous ces com­pli­ments ».
« L’his­toire est poi­gnante et pro­vo­que pas mal d’émotions. Le chan­ge­ment d’atmo­sphère entre l’Afrique et Paris fait toute la richesse du film » raconte Julie, une étudiante. Son ami Maxence rajoute : « De très belles musi­ques. L’actrice prin­ci­pale est tou­chante et on espère tout le long du film que sa situa­tion s’amé­liore »

La sortie fran­çaise du film est prévue en octo­bre 2014. Autoproduit en majo­rité, Cheick Fantamady Camara en assu­rera également la dis­tri­bu­tion via sa société COP films et Globalmédias, une société de com­mu­ni­ca­tion.

JBT

Laisser un commentaire

Également…
1

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75