T-Junction
Amil Shivji
Publié le : lundi 18 février 2019

Un film d’Amil Shivji, Tanzanie, 2017, 96’

SYNOPSIS

C’est l’his­toire de Fatima, une jeune indo-afri­caine, non éprouvée par la perte de son père à qui il est repro­ché un manque d’affec­tion à son égard. Une situa­tion qui affecte pro­fon­dé­ment sa mère, agacée de voir sa fille faire montre d’une telle insen­si­bi­lité à l’égard des dis­pa­rus.
A l’hôpi­tal où elle effec­tue les démar­ches admi­nis­tra­ti­ves avant la céré­mo­nie des obsè­ques, Fatima ren­contre Maria, une jeune fille de son âge, vivant à T-Junction, qui lui raconte son his­toire – tou­jours non finis­sante - dans laquelle, comme un miroir, semble être la sienne, avec plein de sen­ti­ments contra­dic­toi­res : amour et colère, joie et cha­grin, réconfort et soli­tude, repré­sen­ta­tifs de deux mondes dif­fé­rents. Au final, quand bien même elle retrouve les cou­leurs de la vie, Fatima se demande, révol­tée, com­ment sa mère peut faire le deuil d’un homme qui était à peine pré­sent.

LE REALISATEUR

Né en 1992 à Dar-Es-Salam, Tanzanie. C’est un homme cons­cient du fait que le film est le moyen le plus effi­cace pour les lutter contre les injus­ti­ces, en ce qu’il peut contri­buer à pro­vo­quer un chan­ge­ment social. Défini comme jeune cinéaste indé­pen­dant et confé­ren­cier à l’Université de Dar-Es-Salam, il s’est par­ti­cu­liè­re­ment engagé à ‘’débou­lon­ner’’ les faus­ses repré­sen­ta­tions his­to­ri­ques et contem­po­rai­nes que l’on fait du conti­nent afri­cain. Il a mis sur pied une struc­ture appe­lée Kijiweni Productions pour raconter des his­toi­res afri­cai­nes en leur don­nant une dimen­sion inter­na­tio­nale.
Comme pro­duc­teur, Shivji a fait ses pre­miers pas avec le long métrage « Aisha » (2015) qui sera pro­jeté à Los Angeles, Seattle, Washington, Tanga, Toronto et Singapour et sélec­tionné en com­pé­ti­tion au Fespaco 2017. A son pal­ma­rès s’est ajouté quatre prix rem­por­tés au Festival International du film de Zanzibar en juillet 2016.
T-Junction, son pre­mier long métrage, lui apporte déjà tout le bon­heur espéré puis­que non seu­le­ment il a été le film d’ouver­ture de ZIFF 2017, mais a aussi rem­porté trois prix lors de la soirée de clô­ture.

Filmographie

2018 : Wahenga, Doc (co-pro­duc­teur)
2017 : T-Junction, lm (pro­duc­teur)
2015 : Aisha, lm (pro­duc­teur)
2014 : Samaki Mchangani, cm (pro­duc­teur)
2013 : Cireur de chaus­su­res, cm (pro­duc­teur)
2012 : Who Killed Me, (pro­duc­teur exé­cu­tif)

FICHE TECHNIQUE

- Réalisation & scé­na­rio : Amil Shivji
- Avec : Hawa Alisa, Cojack Chilo, Magdalena Christopher, Aloyce Fungafunfa, Sabrina Khumba, AloyceFungafunfa, Hawa Alisa
-  Assistant réa­li­sa­teur : Cece Mlay
-  Directeur de la pho­to­gra­phie : Lester Milado
- Assistant camera : Jerry Mushala
- Son : David Jalenga
- Musique : Matt Nicholson
- Maquillage effets spé­ciaux : ShutkaFx
- Directeur de cas­ting : Goldiver Gordian
- Création de cos­tu­mes : Aghata Malle
- Directeur de la pro­duc­tion : Said Wenje
- Contact : KIJIWENI E-mail : kiji­we­ni­pro­duc­tions (@) gmail.com

Les films de Amil Shivji :
Les autres films
1
>

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75