Accueil du site > Actualités festivals > Forger l’avenir d’un cinéma panafricain
Forger l’avenir d’un cinéma panafricain
Publié le : dimanche 24 février 2019

À chaque édition du Fespaco, un col­lo­que est orga­nisé en vue de mener une réflexion sur une thé­ma­ti­que en lien avec le déve­lop­pe­ment et la pro­fes­sion­na­li­sa­tion des ciné­mas d’Afrique. À l’occa­sion des 50 ans du Fespaco, Gaston Kabore a la charge de coor­don­ner le col­lo­que. Le thème cen­tral de la ren­contre est ainsi inti­tulé : confron­ter notre mémoire et forger l’avenir d’un cinéma pana­fri­cain dans son essence, son économie et sa diver­sité.

Des dif­fé­ren­tes éditions du Fespaco que j’ai vécu, il m’a été donné de cons­ta­ter que le public donne très peu d’impor­tance aux col­lo­ques. C’est un peu l’affaire des cri­ti­ques et des uni­ver­si­tai­res. Il est bien vrai que très peu de publi­cité est faite autour des col­lo­ques et, à la fin des col­lo­ques, ni les actes ni les conclu­sions ne sont mis à la dis­po­si­tion du public. Mais, il est impor­tant de le dire, les conclu­sions des col­lo­ques doi­vent être popu­la­ri­sées et mises à la portée des étudiants en arts, en lit­té­ra­ture, en com­mu­ni­ca­tion et en cinéma pour conti­nuer à nour­rir la réflexion, long­temps après la ren­contre.

Les orga­ni­sa­teurs du col­lo­que l’annon­cent. Il s’agit, à tra­vers cette ren­contre, de célé­brer de manière signi­fi­ca­tive les 50 ans du Fespaco. « Le col­lo­que est un des éléments clés de cette célé­bra­tion. Il doit per­met­tre de poser un regard rétros­pec­tif sur le chemin par­couru pen­dant cin­quante ans et de for­mu­ler les visions, les désirs et les objec­tifs pour un futur proche et loin­tain » pré­ci­sent les orga­ni­sa­teurs. Les échanges lors du col­lo­que seront arti­cu­lés autour de quatre axes à savoir : Il était une fois le FESPACO ; Confronter notre mémoire ; Forger l’avenir et péren­ni­ser le FESPACO et les nou­vel­les bases économiques. Ils seront très nom­breux les per­son­nes res­sour­ces invi­tées à pren­dre la parole lors de ce col­lo­que. Les pion­niers du cinéma afri­cain et du fes­ti­val Panafricain de Cinéma de Ouagadougou, et les nou­vel­les géné­ra­tions héri­tiè­res, seront for­te­ment impli­qués et sol­li­ci­tés pour ce col­lo­que. Tous les pro­fes­sion­nels du cinéma, les artis­tes et créa­teurs pré­sents au FESPACO seront conviés à pren­dre une part active dans ce col­lo­que. De nom­breux intel­lec­tuels, uni­ver­si­tai­res, cher­cheurs, cri­ti­ques, jour­na­lis­tes, média­teurs et acti­vis­tes cultu­rels sont également acteurs de ce col­lo­que.

Les acti­vi­tés du col­lo­que se dérou­le­ront le lundi 25 et le mardi 26 février au Conseil Burkinabè des Chargeurs.

Achille Kouawo

Laisser un commentaire

Également…
1
>

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75