Accueil du site > Fiches des Films > SI-GUERIKI. La Reine-mère
SI-GUERIKI. La Reine-mère
Idrissou Mora-Kpai
Publié le : 2002

Un film d’Idrissou Mora-Kpai. Bénin, 2002.






SYNOPSIS

Ce film est l’his­toire de la confron­ta­tion d’un jeune homme avec ses raci­nes, son his­toire et sa culture. C’est une oeuvre intime et per­son­nelle, un regard de l’inté­rieur sur cer­tains aspects de cette culture très ancienne. C’est enfin la ren­contre entre un jeune homme et ses deux mamans.

A PROPOS DE L’HISTOIRE

SI-GUERIKI est l’his­toire de la confron­ta­tion d’un jeune homme avec son his­toire, ses raci­nes et sa culture.

L’auteur Idrissou MORA-KPAI est né il y a 33 ans au nord du Bénin dans la tribu des Wassangari. Jadis de grands et farou­ches guer­riers aux tra­di­tions très rigi­des, les Wassangaris ont réussi à main­te­nir au sein de leur clan dans la société Béninoise actuelle, un patriar­cat d’une autre époque.

GIF - 10.1 ko
si_gueriki2

Après dix ans d’absence, l’auteur retourne dans son vil­lage. Il est bou­le­versé par la dis­pa­ri­tion de son père qui avait pro­fon­dé­ment marqué son enfance et tout aussi sur­pris par la place qu’occupe sa mère aujourd’hui. Dans son enfance, elle n’était qu’une des femmes de son père, une ombre dans la maison… A près la mort de son mari, elle a été intro­ni­sée Reine-mère, l’équivalent du roi pour les femmes.

Que repré­sente réel­le­ment la reine-mère dans cette société patriar­cale ? Est-ce juste un titre hono­ri­fi­que ?
Que pense-t-elle de sa vie anté­rieure et du fait que ses filles, à l’instar des gar­çons, n’aient pas été sco­la­ri­sées ?

SI-GUERIKI est un film intime qui se pro­pose de mon­trer et faire com­pren­dre l’injus­tice de ce sys­tème. En appre­nant à connaî­tre sa mère, l’auteur espère révé­ler les germes de chan­ge­ment dans cette société figée. Si-Gueriki est aussi un regard de l’inté­rieur par­fois cri­ti­que et sou­vent amusé sur cer­tains aspects de cette culture très ancienne.

LE REALISATEUR

GIF - 5.7 ko
Idrissou

Je suis né le 14 juillet 1967 à Beroubouay, mes parents étaient éleveurs et com­mer­çants de bétail. J’ai fait mes études pri­mai­res à l’école de base de Beroubouay, ce qui à l’époque était une chance, car chaque famille n’envoyait qu’un seul enfant à l’école. Comme nous avions un frère aîné qui avait étudié et de ce fait exer­çait une grande influence sur notre père, il l’avait convaincu d’envoyer tous ces enfants à l’école. Notre père envoya tous les gar­çons à l’école mais nos sœurs par contre n’eurent pas cette chance. Pendant les pre­miè­res années de ma vie, j’ai reçu une double éducation,sco­laire et tra­di­tion­nelle.

A treize ans j’ai quitté le vil­lage pour rejoin­dre mon grand frère à Cotonou et conti­nuer mes études secondai­res. Je ne reve­nais au vil­lage qu’une à deux fois par an pour voir mes parents. A dix neuf ans, avec le bac­ca­lau­réat en poche et sans rien dire à per­sonne, je pars à l’aven­ture. D’abord l’Algérie à tra­vers le désert et puis l’Italie et ensuite l’Allemagne ou je reste quel­ques années.

A Berlin je passe 5 années dans la sec­tion Réalisation de l’école supé­rieure de cinéma et de la télé­vi­sion de Babelsberg ou nous avons été formés au docu­men­taire et à la fic­tion. Si-Gueriki sera mon pre­mier film docu­men­taire, une œuvre per­son­nelle qui plonge pro­fon­dé­ment dans ma vie.

Idrissou a à son actif plu­sieurs pro­duc­tions. Auslander, court métrage réa­lisé en 1994, Fugace en 1996, Fake sol­diers en 1999.

Si-Gueriki reçu le Prix du docu­men­taire au Festival de Namur en 2002.

FICHE TECHNIQUE

Scénario et Réalisation : Idrissou MORA KPAI
Assistant-Réalisateur : Claude BALOGOUN
Images : Alexandra KORDES
Son : Victor Houedanou
Musique : Marianne Entat
Production : Les films du raphia
Email : film­sdu­ra­phia@­wa­na­doo.fr
web : www.raphia.fr

Les autres films
1
>

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75