Accueil du site > Fiches des Films > Sorcière, la vie !
Sorcière, la vie !
Monique Mbeka Phoba Gbégamey
Publié le : 2004

Un film de Monique Mbeka Phoba Gbégamey, R.D.C. - Belgique, 52’, 2004

SYNOPSIS

La réa­li­sa­trice a passé une partie de son enfance en République Démocratique du Congo, où la sor­cel­le­rie fait partie inté­grante du vécu et des préoc­cu­pa­tions des gens. En venant vivre en Belgique, elle a, par la force des choses, perdu contact avec ces réa­li­tés. Ce film est une réflexion sur la sor­cel­le­rie comme une expres­sion cultu­relle ancienne, aux prises avec la moder­nité.

LA REALISATRICE

Née en 1962 à Bruxelles, Monique Phoba y pour­suit des études en scien­ces com­mer­cia­les et inter­na­tio­na­les, cou­ron­nées par une thèse sur le thème de la com­pa­rai­son des pay­sa­ges audio­vi­suels euro­péen et afri­cain. Pendant ses études, elle anime des émissions cultu­rel­les sur les ondes d’une radio libre estu­dian­tine et écrit dans dif­fé­rents jour­naux de la presse afri­caine bruxel­loise et gene­voise. Après une for­ma­tion à la réa­li­sa­tion de docu­men­taire, Monique signe son pre­mier court-métrage en 1991 "Revue en vrac". Depuis 1995, elle vit au Bénin où elle se consa­cre à la pro­duc­tion, la dis­tri­bu­tion et la pro­mo­tion du cinéma afri­cain. Elle y a créé en 2000 un fes­ti­val de docu­men­tai­res et de télé­vi­sion, Lagunimages.

Filmographie
1991 - Revue en vrac, docu­men­taire, 26’
1993 - Rentrer ?, docu­men­taire, 52’
1996 - Une voix dans le Silence, docu­men­taire, 12’
1997 - Deux petits tours et puis s’en vont…, docu­men­taire coréa­lisé avec Emmanuel Kolawole , 47’
1998 - Un rêve d’Indépendance, docu­men­taire, 53’
2001 - Anna, l’enchan­tée, docu­men­taire, 52’
2004 - Sorcière, la vie , docu­men­taire, 52’

CRITIQUE

Une femme belge d’ori­gine congo­laise part à la recher­che de ses raci­nes afri­cai­nes, au pays. C’est Monique Phoba, la réa­li­sa­trice elle-même, qui se met en scène dans cette quête. La démar­che serait clas­si­que si elle ne nous emme­nait, au fond, bien plus loin : sur le ter­rain de la sor­cel­le­rie.
Son aven­ture inti­miste n’aura été qu’un pré­texte, de courte durée : venue débrous­sailler les sou­ve­nirs de son his­toire fami­liale, la réa­li­sa­trice-per­son­nage ren­contre un chef cou­tu­mier, aux prises avec le poids des tra­di­tions alors qu’il incarne une cer­taine moder­nité. Le voilà devenu la cause de tous les maux, la cible de toutes les super­sti­tions.

Menant plus loin son enquête, Monique Phoba nous dévoile ce monde de l’irra­tion­nel qui la fas­cine à tra­vers plu­sieurs anec­do­tes, récol­tées sur place, et qui s’avè­rent ter­ri­fian­tes. Elles tou­chent notam­ment des enfants, que l’on dési­gne comme sor­ciers pour des rai­sons obs­cu­res et que l’on tente d’exor­ci­ser via des métho­des bar­ba­res.

La sor­cel­le­rie évolue en même temps que l’Afrique post-colo­niale qui cher­che à se moder­ni­ser. La réa­li­sa­trice décrit un monde de chaos économique, cultu­rel et spi­ri­tuel, pro­pice au foi­son­ne­ment de tous les fana­tis­mes et de sectes éminemment dan­ge­reu­ses. Elle filme sans com­plai­sance ces excès comme pour tirer un signal d’alarme. Et c’est le plus grand mérite du film.
La nar­ra­tion manque un peu de flui­dité, en raison des mul­ti­ples aller-retours visuels entre Belgique et Congo, que favo­rise le mon­tage alterné. Un grand plon­geon, inin­ter­rompu, dans le monde inquié­tant qui est décrit eût sans doute été plus effi­cace. Reste que le film marque car il pose des ques­tions essen­tiel­les : entre autres celle de l’avenir de l’Afrique.

Anne Sophie Birot
Clap Noir

FICHE TECHNIQUE

Réalisation et scé­na­rio : Monique Mbeka Phoba
Assistant réa­li­sa­tion : Aliou Ousseini
Images : Michel Baudour
Montage : Guido Welkenhuysen
Son : Issa Traoré Senior, Hélène Lamy au Rousseau
Mixage : Alain Kempinaire
Musique : Lionel Loueke, Patrick Ruffino, Groupe du vil­lage Sethi-Vinda
Archives : Musée Royal d’Afrique Centrale, famille Dieka Malonda, famille Mbeka Makoso, Geneviève Ryckmans, Herman Bertiau.
Productions : Néon rouge pro­duc­tions, Lagunimages
Productrice délé­guée : Gaëlle Guiny / Karaba Productions
Distribution : Gaëlle Guiny, contact@­ka­ra­ba­prod.com, www.vodeo.tv

Les films de Monique Mbeka Phoba Gbégamey :
Les autres films
1
>

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75