Accueil du site > Fiches des Films > La valse des gros derrières
La valse des gros derrières
Jean Odoutan
Publié le : 2004

Un film de Jean Odoutan, Bénin, 2004, 85’






SYNOPSIS

Akwélé, une bombe popo­ti­nes­que de type négroïde, répon­dant au doux sobri­quet d’anti­lope incom­men­su­ra­ble, rêve de deve­nir man­ne­quenne-topless et par consé­quent VRP de la beauté d’ébène. En atten­dant, elle tient un salon de coif­fure à Barbès et économise en vue de pren­dre des cours de déhan­che­ments lan­gou­reux et de sol­fège. Une petite frappe, Rod, se hasarde sur son par­cours. L’anti­lope se trouve contrainte de remuer les fesses...

A PROPOS DE L’HISTOIRE

" j’ai fait le film que je pou­vais faire, avec les moyens dont je dis­po­sais, et avec des gens pas­sion­nés qui étaient prêts à se lancer dans cette aven­ture humaine sans le sou. Pour le moment, c’est pres­que une tor­ture que de bosser avec ODOUTAN. Mais les choses vont lit­té­ra­le­ment chan­ger dans un avenir très proche." Jean Odoutan

LE REALISATEUR

Né en 1965 au Bénin, il vit en région pari­sienne depuis 1980. Comédien : De 1983 à 1995, il joue dans de nom­breux films, notam­ment : Marche à l’ombre de Michel BLANC, Match nul de Eric WORETH, La Bohême de Luigi COMENCINI, Black Micmac 2 de Marco PAULY, Le Banquet de Marco FERRERI, L627 de Bertrand TAVERNIER, La Vie ne fait pas de cadeau, de Frédéric SCHŒNDORFFER. Dien Bien Phu de Pierre SCHŒNDORFFER.

Depuis, il a renoncé à sa car­rière devant la caméra des autres et ne joue plus que dans ses pro­pres films. Il y inter­prète le plus sou­vent un des rôles prin­ci­paux. Mais il est avant tout un créa­teur poly­va­lent : auteur, réa­li­sa­teur, comé­dien, pro­duc­teur, il com­pose aussi les musi­ques de ses films.

Filmographie : Djib, Barbecue pejo, Mama alloko et de nom­breux docu­men­tai­res

CRITIQUES DE PRESSE

Qu’est-il arrivé à Jean Odoutan ? Depuis " Barbebue-pejo " (par ailleurs très réussi) , le réa­li­sa­teur exprime beau­coup trop d’aigreur pour rendre acces­si­ble sa colère.
Tiraillé entre la haine du sys­tème tout en rêvant d’en faire partie, il en résulte un film extrê­me­ment confus. Impossible d’ailleurs de résu­mer l’his­toire, mon­tage inco­hé­rent, méchan­ceté gra­tuite (même les enfants sont odieux), rien ne nous est épargné dans cette " valse ". Le réa­li­sa­teur béni­nois porte un regard plutôt acide sur la com­mu­nauté afri­caine de Paris.
En résumé, on parle d’exploi­ta­tion des noirs par les noirs, de réus­site sociale à tout prix, de ven­geance, mais jamais d’amour : le grand absent du film. Dommage. Notons tout de même les per­for­man­ces d’actri­ces de Mata Gabin et de Claudia Tagbo, de gran­des comé­dien­nes qui se débat­tent pour sauver le film.
Jean Odoutan, scé­na­riste, réa­li­sa­teur, acteur, com­po­si­teur et pro­duc­teur, ne serait-ce pas un peu trop ? Extrait de l’inter­view du réa­li­sa­teur qui expli­que ses dif­fi­cultés à réa­li­ser son film : " Les gode­lu­reaux de la gam­berge s’épuisaient dans une foul­ti­tude de lieux com­muns pour exis­ter au tra­vers de mon petit scé­na­rio… Vous savez après 4 longs métra­ges, je reste une façade mazou­tée à qui le blanc se sent une obli­ga­tion d’inculquer les rudi­ments de la dra­ma­tur­gie, donc de la décence… " Tout est dit.

Isabelle Audin Clap Noir

FICHE TECHNIQUE

Réalisation et scé­na­rio : Jean Odoutan
Avec : Mata Gabin, Jean Odoutan, Claudia Tagbo, Gaëlle Le Saint, Micheline Dieye, Didier Dorlipo.
Image : Valerio TRUFFA
Son : Alain VILLEVAL
Montage : Michel KLOCHENDLER, Myriam PINSON
Mixage : Frédéric BIELLE
Scripte : Chantal Le ROCH, Catherine RAGOL
Décors : Olivier BALAIS, Olivier AFONSO
Costumes : Olga ALEXANDRE
Création affi­che : Olivier AFONSO
Directrice de pro­duc­tion : Véronique CLUZEAU
Producteur délé­gué : Jean ODOUTAN
Producteur exé­cu­tif : Pierre CONSTANTIN
Site web du film : www.45rdlc.com

Les films de Jean Odoutan :
Les autres films
1
>

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75