Accueil du site > Fiches des Films > Lettre d’Amour Zoulou (Zulu Love Letter)
Lettre d’Amour Zoulou (Zulu Love Letter)
Ramadan Suleman
Publié le : 2004

Un film de Ramadan Suleman, Afrique du Sud, 2004, 95’






SYNOPSIS

Afrique du Sud, années 1990. Une jour­na­liste noire, Thandeka, enga­gée, vit avec sa fille, dans la han­tise du passé de son pays. Elle est licen­ciée d’un des plus grands quo­ti­diens de Johannesburg en raison de son alcoo­lisme. Un jour, une vieille femme se pré­sente au jour­nal. Elle veut que Thandeka témoi­gne devant la Commission « Vérité et Réconciliation » sur le meur­tre de la jeune Dineo, sa fille, auquel elle assista autre­fois. La vieille veut retrou­ver les cou­pa­bles et leur faire avouer où le corps fut ense­veli, pour qu’enfin l’âme de sa fille soit en paix.

A PROPOS DU FILM

Zulu Love Letter contri­bue à décrire l’Afrique du Sud à un moment de "tran­si­tion" où famil­les, com­mu­nau­tés et indi­vi­dus doi­vent affron­ter les com­plexi­tés du devoir, de l’indé­pen­dance, du désir et de l’amour, dans un monde à peine sorti de la tour­mente.
Thèmes et per­son­na­ges de Zulu Love Letter réson­ne­ront du Chili au Rwanda, de Sarajevo au Salvador, et par­tout où, comme dans l’Europe d’après-guerre, famil­les et com­mu­nau­tés sépa­rées et déchi­rées par leurs expé­rien­ces his­to­ri­ques trou­vent les moyens d’affron­ter et de dépas­ser un passé dou­lou­reux, condi­tion de tout renou­veau.

LE REALISATEUR

Né à Durban (Afrique du Sud) en 1955. Diplomé au Centre for Research and Training in African Theatre de Newtown, il s’impli­que dans le théâ­tre alter­na­tif et il est membre-fon­da­teur du Dhlomo Theatre en 1983, le pre­mier théâ­tre noir sud-afri­cain. Suite de la fer­me­ture du théâ­tre par les auto­ri­tés de l’apar­theid, il fait des études de cinéma d’abord en Afrique du Sud puis en France. Il est diplômé de la London International Film School et a réa­lisé plu­sieurs docu­men­tai­res et courts métra­ges. Il a tra­vaillé notam­ment avec Med Hondo (Sarraouina) et Souleymane Cissé (Yeelen). Il signe les courts métra­ges « Raging Walls » en 1988 et « The Devil’s Children » en 1990. Son pre­mier long métrage, « Fools » (1997) fut sélec­tionné dans plu­sieurs fes­ti­vals et a rem­porté le Léopard d’Argent au fes­ti­val de Locarno ainsi que le Prix Oumarou Ganda et le Prix de l’Union euro­péenne au Fespaco 1999. « Zulu Love Letter », son second long métrage, a rem­porté le Tanit d’Argent à Carthage 2004.

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Ramadan Suleman
Avec : Pamela Nomvete, Mpumi Malatsi, Kurt Egelhof, Patty Patience
Scénario : Bhekizizwe Peterson, Ramadan Suleman
Images : Manuel Teran
Montage : Jacques Comets
Son : Jean Mallet, Jean-Pierre Laforce
Musique : Zim Ngqawana
Décors : Patrick Dechesne, Alain-Pascal Housiaux
Costumes : Ruy Filipe
Production : JBA Productions (France), Natives At Large (Afrique du Sud), Hollybell (Afrique du Sud), fmb2 Films (France), zdf Arte (Allemagne)
Fiction, 35 mm, cou­leur
Contact : JBA Productions, tél : (33) 01 48 04 84 60 , jba­prod@­club-inter­net.fr

Les films de Ramadan Suleman :
Les autres films
1
>

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75