Accueil du site > Archives > 2007 > Le cinéma béninois à l’honneur
Le cinéma béninois à l’honneur
Publié le : vendredi 30 janvier 2009
Festival « Laguimages » 2007

La qua­trième édi­tion du fes­ti­val inter­na­tio­nal de films et de télé­vi­sion « Laguimages » dérou­lera le tapis aux pro­duc­tions iné­di­tes béni­noi­ses avec un paral­lèle sur les efforts de pro­duc­tion du Cameroun, qui d’ailleurs est le pays invité de ce mil­lé­sime 2007. Une saga de la pro­duc­tion audio­vi­suelle béni­noise et afri­caine en pers­pec­tive.

26 films au total dont 10 pro­duc­tions iné­di­tes béni­noi­ses, 5 mini rétros­pec­ti­ves du Cameroun, hom­mage à Jean Pierre Bekolo avec ses trois films avec à la clé « les Saignantes » sa der­nière réa­li­sa­tion. C’est le contenu fil­mi­que de la pro­gram­ma­tion du qua­trième fes­ti­val « Laguimages ». Une édi­tion, qui avec le thème « L’année du Bénin », tient à tirer cha­peau à l’effer­ves­cence de la pro­duc­tion audio­vi­suelle qui se remar­que ces der­niè­res années au Bénin. Selon Monique Phoba, ini­tia­trice et pro­mo­trice de ce fes­ti­val, « quel­que chose est en train de bouger dans le pay­sage audio­vi­suel béni­nois ». C’est pour­quoi il revient à « Laguimages » d’y mettre la lumière, afin que l’éclo­sion soit totale. Elle prend appui sur deux jeunes talents béni­nois, qui avec des moyens de bord ten­tent de pren­dre la relève en matière de série télé­vi­sée. Il s’agit de Clovis Agbahoungba avec sa série « Allo Cousin » et de Christiane Chabi Kao avec « Les insé­pa­ra­bles ». Les efforts de pro­duc­tion de films entre­pris par la maison « Laha pro­duc­tions » par l’entre­mise de l’exper­tise du réa­li­sa­teur nigé­rian Tundé Kélani, ne sont pas occultés. C’est d’ailleurs, ce qui jus­ti­fie la pré­sence du film « Abèni 1 » dans la pro­gram­ma­tion de cette année. Le choix de ce thème s’expli­que aussi selon les pro­mo­teurs du fes­ti­val par les dis­tinc­tions de quel­ques films béni­nois au der­nier fes­ti­val pana­fri­cain de cinéma de Ougadougou. Allusion est faite au film « Africa para­dis » de Sylvestre Amoussou et du docu­men­taire « Un trésor dans la pou­belle » de Mariette Chantal Mélé, sans oublié « Juste un peu d’amour » de Jemima Catrayé, sélec­tionné à l’espace doc du fes­paco. Le fes­ti­val sera aussi l’occa­sion de la pre­mière sortie du film « Entre la coupe et les élec­tions » de Monique Phoba et de Guy Kabeya. Une réa­li­sa­tion qui rend hom­mage aux pre­miers foot­bal­leurs congo­lais ayant par­ti­cipé à la coupe du monde de 1979 avec un échec de 9 buts.

En paral­lèle à cette révo­lu­tion dans le pay­sage audio­vi­suel du Bénin, la qua­trième édi­tion du fes­ti­val « Laguimages » a tendu la main au Cameroun comme pays invité, afin de par­ta­ger les expé­rien­ces de copro­duc­tion locale entre les télé­vi­sions pri­vées et les jeunes talents came­rou­nais, qui avec des moyens déri­soi­res abou­tis­sent à des pro­duc­tions de bonne fac­ture. Ce sera au cours d’un ate­lier télé­vi­suel d’échan­ges entre pro­fes­sion­nels de l’audio­vi­suel sous la thé­ma­ti­que : "Le nouvel Eldorado, l’Afrique inves­tit dans ses images". A cet ate­lier, pré­cise Monique Phoba, plu­sieurs invi­tés de mar­ques du pay­sage audio­vi­suel afri­cain sont atten­dues dont Charles Mensah de la Fédération pana­fri­caine de cinéma, le réa­li­sa­teur came­rou­nais Jean Pierre Bekolo, Lambert Nzana, pré­si­dent de l’asso­cia­tion des pro­duc­teurs indé­pen­dants du came­roun, et bien d’autres. Cerise sur le gâteau, l’édi­tion 2007 offre l’inédit avec Jean Pierre Bekolo, qui ani­mera la séance « Leçon public du cinéma ».

Une pro­gram­ma­tion, qui augure déjà une belle saga des récen­tes pro­duc­tions ciné­ma­to­gra­phi­ques afri­cai­nes.

Sessi Tonoukoin

www.clap­noir.org

Également…
1

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75