Accueil du site > Fiches des Films > Sénégalaises et Islam
Sénégalaises et Islam
Angèle Diabang
Publié le : mardi 7 octobre 2008

Un film d’Angèle Diabang, Sénégal






Synopsis

En don­nant leur avis sur l’image de l’islam dans le monde, le voile, la charia, les extré­mis­tes…, des femmes musul­ma­nes séné­ga­lai­ses s’expri­ment sur leur façon de vivre leur reli­gion. Il s’agit aussi de leur place dans la société afri­caine et de leur liberté d’expres­sion.

Le Sénégal est un pays où l’islam est arrivé par les confré­ries, c’est inté­res­sant d’avoir une diver­sité de femmes venant cha­cune d’une confré­rie dif­fé­rente.

Moi, n’étant pas musul­mane, je ne penche pas pour un côté ou un autre, ni pour les radi­ca­les, ni pour les libé­ra­les. Chacune a sa part de vérité. On va d’un extrême à l’autre, de celle qui dit : « je ne prie ni ne jeûne », à celle qui dit que la reli­gion isla­mi­que est la meilleure chose qui soit sur terre. Il était hors de ques­tion pour moi qu’on sente le juge­ment d’un non musul­man.

Traitant d’un sujet grave, j’ai voulu mettre en avant la beauté, l’élé­gance et l’aisance de la séné­ga­laise pour donner une cer­taine dou­ceur et un zeste de sou­rire à ce film qui espère, par­ti­ci­per à nous rap­pe­ler que c’est pré­cieux d’avoir un espace où chacun peut vivre sa dif­fé­rence.

Angèle Diabang

La réa­li­sa­trice

Née en 1979 à Dakar. Après une for­ma­tion en Réalisation Audiovisuelle au Forut Média Centre de Dakar en 2003, elle suit des rési­den­ces d’écri­ture de scé­na­rio Africadoc. Elle se per­fec­tionne en tant que cadreuse et mon­teuse sur de nom­breux films ins­ti­tu­tion­nels et docu­men­tai­res. Elle pas­sera der­rière la caméra en 2005 pour signer son pre­mier film "mon beau sou­rire", très remar­qué dans de nom­breux Festivals. En 2006, la réa­li­sa­trice créera sa société de pro­duc­tion Karoninka ; suivra en 2007 la réa­li­sa­tion du docu­men­taire "séné­ga­lai­ses et Islam" co-pro­duit avec le Goethe Institut.

Critique

Ce film fait s’entre­cho­quer les dif­fé­ren­tes opi­nions de femmes séné­ga­lai­ses s’expri­mant sans rete­nue sur l’islam. A tra­vers cet échange - débat sans parti pris par la réa­li­sa­trice - on décou­vre la diver­sité de la pra­ti­que de la foi musul­mane. Portraits riches et contras­tés mis en pers­pec­tive par la vision uni­ver­selle de Khady Sylla. Passionnant ! on écoute, on réflé­chit et on apprend.
F. Bergeron, B.T. (Clap Noir)

Fiche tech­ni­que

Réalisation : Angèle Diabang
Image : Fabacary Assimby Coly
Son : El Hadji Mamadou Niang (Leuz)
Montage : Angèle Diabang Brener
Mixage : Pape Seckou Diouf
Production : Goethe Institut Dakar, Karoninka BP 29740 Dakar – Yoff, Sénégal
Distribution : Karoninka (karo­nin­ka­prod@ya­hoo.fr, +221 645 36 85)

Les autres films
1
>

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75