Cérémonie prix spéciaux
Publié le : samedi 7 mars 2009

Ouaga le 7 mars 2009

On ne dira jamais assez l’impor­tance des prix spé­ciaux, véri­ta­bles pour­voyeurs de fonds pour les réa­li­sa­teurs afri­cains. Les nom­breux jurys ont visionné les films pen­dant la semaine. Il émane de cette céré­mo­nie une cer­taine fer­veur dans une ambiance bon enfant, et, bien qu’on s’en défende, on attend des signes pré­cur­seurs du pal­ma­rès offi­ciel.

Naguère, nous étions assis sur le par­king du SIAO, en pleine cha­leur, ou bien dans des salles qu’on pour­rait nommer de for­tune, aujourd’hui, c’est la grande, belle et confor­ta­ble salle de confé­rence de l’hôtel Azalaï qui accueille la digne assem­blée.

Un mot d’ordre a été donné : « Faire court ! » Et les dif­fé­rents ani­ma­teurs de la soirée l’appli­quent avec, sou­vent, bru­ta­lité. Pour une fois qu’on était bien ins­tal­lés, on aurait pu enten­dre la lita­nie des noms de tous les mem­bres de tous les jurys, leurs argu­ments et sur­tout on aurait pu lais­ser les lau­réats s’expri­mer !

Enfin, les temps chan­gent... Nous aurons eu un dis­cours du Délégué Général, Michel Ouedraogo, d’une min­ceur remar­qua­ble (le dis­cours !) : de gran­des inno­va­tions ont été appor­tées à l’attri­bu­tion des prix spé­ciaux, désor­mais, les films pro­po­sés feront l’objet d’un contrôle sérieux ! Qu’est-ce à dire ? Suivez notre regard !

En tout cas, si on peut s’étonner de cer­tai­nes par­ti­cu­la­ri­tés (mais qui pro­vien­nent des cen­tres d’inté­rêt de l’orga­nisme bailleur, c’est le jeu !) il faut noter une grande pro­fes­sion­na­lité dans le choix des jurys.

Ainsi, l’éthiopien Haile Gerima est récom­pensé à trois repri­ses, pour son film Teza (La rosée). Il est à New-York, sa sœur le repré­sente. Parmi les 3 jurys qui l’ont dis­tin­gué, celui de la fédé­ra­tion Africaine de la Critique Cinéma, un signe qui ne trompe pas. Le même jury donne une men­tion à Mama Keita pour son film noir et sen­si­ble l’Absence. L’étalon du Yennenga se pro­file à l’hori­zon de plus en plus sérieu­se­ment pour Teza. Le film a déjà rem­porté le Tanit d’Or lors des der­niè­res Journées Cinématographiques de Carthage, en novem­bre 2009, pour­quoi pas un doublé afri­cain ?

Parmi les autres gagnants de la soirée Missa Hebié « le Fauteuil », c’était couru d’avance, bien placé pour le prix du public, Daniel Kamwa, le came­rou­nais pour son Ma Sâsâ.
On se demande bien un peu pour­quoi « Une femme pas comme les autres » rem­porte le prix UEMOA, mais on ne sau­rait tout décryp­ter.
Enfin, pour la pre­mière fois, à l’ini­tia­tive du réa­li­sa­teur Raso Ganemtore, des Bourses aux scé­na­rios en cons­truc­tion étaient accor­dées. Quatre pro­jets ont été dis­tin­gués et béné­fi­cie­ront de 7500 euros chacun.

Tout se ter­mina d’étrange façon : le pré­sen­ta­teur ayant annoncé qu’on inter­rom­pait la céré­mo­nie pour que l’assem­blée aille se rafrai­chir dans les jar­dins, ce fut la ruée habi­tuelle, mise à sac des buf­fets et des bars…Mais pour ce qui est de la suite, mys­tère ! On attend tou­jours la deuxième partie.

Michèle Solle

Également…
2

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75