Accueil du site > Fiches des Films > Barcelone ou la mort, Barça ou Barzakh en wolof
Barcelone ou la mort, Barça ou Barzakh en wolof
Idrissa Guiro
Publié le : mercredi 8 octobre 2008

Un film d’Idrissa Guiro, Sénégal France, 2007, 49’




Synopsis

D’une ban­lieue de Dakar par­tent vers l’Europe de fra­gi­les bateaux, dont les pas­sa­gers ris­quent de dis­pa­raî­tre sous les eaux de l’Atlantique. La pêche locale est en faillite, le pays peine à offrir un avenir à ses jeunes. Dans chaque famille, quelqu’un rêve de partir, à tout prix.

Ici et là-bas : ren­contre avec un jeune cinéaste franco-séné­ga­lais qui nous parle de la jeu­nesse afri­caine

Idrissa Guiro a la double natio­na­lité, fran­çaise et séné­ga­laise. Enfant, il parle le wolof et le pulaar au Sénégal puis vit en France pen­dant vingt ans. Mais aujourd’hui, il est trois mois sur douze au Sénégal, où il a encore une grande partie de sa famille. " A Dakar, je suis chez moi ". Il quitte l’école très jeune, voyage dans le monde, devient pho­to­gra­phe puis camé­ra­man. L’Afrique l’ins­pire. La ques­tion de l’immi­gra­tion clan­des­tine cris­tal­lise son désir de réa­li­ser un film.

"J’enten­dais tous les jours parler des jeunes qui meu­rent en piro­gue sur RFI et cela me tou­chait. J’ai des cou­sins, des amis au Sénégal. Cela m’a fait mal d’enten­dre parler d’eux comme une simple actua­lité, entre la bourse et la météo. On parle de l’immi­gra­tion comme de l’obé­sité ou de la grippe aviaire, mais ce sont des hommes qui le vivent !".

Il part seul en repé­ra­ges, filme des images, crée une société de pro­duc­tion avec Valentine Bortot en 2006 (Simbad films), obtient le sou­tient de la Scam, de France O et de CFI et ter­mine son film, qui est sélec­tionné au cinéma du réel, ce qui génère d’autres pro­po­si­tions de la part des dif­fu­seurs de dif­fé­rents pays. Début d’une suc­cess story ? En tout cas, nais­sance d’un vrai cinéaste. Pour Idrissa, il est très impor­tant que les gens de la dia­spora fas­sent des films sur l’Afrique :

"Je pense que le film sera vu ici et là-bas. Si je n’avais fait un film que pour le Sénégal, il y a des choses que je n’aurai pas eu besoin de dire, par exem­ple sur les rap­ports fami­liaux ou l’exis­tence de ce désir de partir. Mais j’intè­gre le public fran­çais, qui n’a pas for­cé­ment les clés, notam­ment sur la société séné­ga­laise, pour com­pren­dre. Du fait que j’appar­tiens aux deux cultu­res, je peux aussi cri­ti­quer sans com­plexes la société séné­ga­laise, pas comme des cinéas­tes fran­çais qui abor­dent par­fois l’Afrique avec un com­plexe de supé­rio­rité ou de colons, et n’osent pas dire du mal de l’Afrique".

Fiche tech­ni­que
Réalisation : idrissa Guiro
Assistant réa­li­sa­tion : Pape Seck
Images : Idrissa Guiro
Montage : Thomas Lallier
Mixage : jean-Marie Humbert
Etalonnage : Frederic Fleureau
Narration : Moussa sowié
Production : Simbadfilms (Valentine Bortot et Idrissa Guiro)
valen­ti­ne­bor­tot@­sim­bad­films.com, idris­sa­gui­ro@­sim­bad­films.com

Les autres films
1
>

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75