Accueil du site > Archives > 2009 > Ouverture officielle de la 4ème édition du Forum Africain du Film (...)
Ouverture officielle de la 4ème édition du Forum Africain du Film Documentaire
Publié le : mercredi 2 décembre 2009
Niamey 2009

Le ministre de la Culture, des Arts et Loisirs, chargé de la Promotion de l’Entreprenariat Artistique du Niger M. Oumarou Hadary a procédé, mardi dernier, au CCFN/JR, à la cérémonie d’ouverture de la 4ème édition du Forum Africain du Film Documentaire.

Ce Forum s’éta­lera du 1er au 8 décem­bre 2009 et a pour thème : " Le Niger fête 50 ans de cinéma Africain ".

Dans son inter­ven­tion, M. Oumarou Hadary a tout d’abord voulu rendre un hom­mage aux cinéas­tes nigé­riens dis­pa­rus. ‘’Permettez-moi aussi de saluer la mémoire des pion­niers du cinéma nigé­rien ; ma pensée va en par­ti­cu­lier à Oumarou Ganda, Jean Rouch, et Damouré Zika’’ a sou­li­gné le minis­tre de la Culture, des Arts et Loisirs, chargé de la Promotion de l’Entreprenariat Artistique.

M. Oumarou Hadary retien­dra que ces vision­nai­res du monde ciné­ma­to­gra­phi­que ne sont plus de ce monde, mais leurs œuvres res­tent gra­vées de façon indé­lé­bile dans nos mémoi­res pour leur pré­cieuse contri­bu­tion au déve­lop­pe­ment de l’indus­trie ciné­ma­to­gra­phi­que et audio­vi­suelle, ainsi qu’au rayon­ne­ment de notre culture sur le plan inter­na­tio­nal.

Il a aussi sou­tenu que dès la tenue de l’édi­tion 2008, le Forum Africain du Film Documentaire avait atteint un stade évi­dent de matu­rité, et cela, grâce à la démar­che prag­ma­ti­que de l’Ambassadeur Inoussa Ousseini ‘’qui a bien com­pris, qu’il faut non seu­le­ment avoir une bonne idée, mais sur­tout pour avan­cer il faut savoir la par­ta­ger et la vendre’’.

En effet, l’Ambassadeur Inoussa Ousseini a su agir pour abou­tir à des résul­tats concrè­te­ment pal­pa­bles car, grâce à l’orga­ni­sa­tion de cet évé­ne­ment il, est par­venu à démon­trer qu’il est pos­si­ble de déve­lop­per l’indus­trie ciné­ma­to­gra­phi­que en for­mant une dizaine de sta­giai­res diplô­més de l’uni­ver­sité, en don­nant un contenu concret au concept d’édu­ca­tion à l’image et en rédui­sant la frac­ture du genre par la for­ma­tion de jeunes filles aux métiers de l’audio­vi­suel.

Après la pré­sen­ta­tion par El hadj Sani Magori, des dif­fé­ren­tes pro­mo­tions des jeunes cinéas­tes formés, place a été faite aux pro­jec­tions avec notam­ment ‘’Notre pain capi­tal’’ de Sani Magori, un film axé sur le tra­vail du pain et son uti­li­sa­tion au Sénégal et ‘’Koyo ko bauta’’ de Lamine Bachar, un film orienté vers l’appren­tis­sage des enfants très sou­vent appa­renté à de l’exploi­ta­tion.

Puis, ce fut au film du cinéaste Férid Boughédir " Caméras d’Afrique " d’être pro­jeté. Ce film a la par­ti­cu­la­rité de conter l’his­toire d’une poi­gnée d’hommes qui par­ta­gent le même rêve qui est celui d’expri­mer l’Afrique à tra­vers leur cinéma.

Candide Etienne

Également…
1

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75