Accueil du site > Actualités festivals > Archives festivals > FAFD - Niamey 2010 > Koyo Ko bawta : apprentissage ou esclavage ?
Koyo Ko bawta : apprentissage ou esclavage ?
Publié le : lundi 6 décembre 2010
FAFD - Niamey 2010

A Zinder au Niger, le travail des enfants peut-il être assimilé à un « apprentissage des métiers » ou à une véritable exploitation esclavagiste des enfants ? Projeté dans le cadre du Forum africain du documentaire de Niamey, le film Koyo ko bawta de Lamine Bachard est une investigation qui tente de faire la part des choses.



Le docu­men­taire Koyo ko bawta qui veut dire en Français appren­tis­sage ou escla­vage est un film qui traite de la situa­tion des enfants dans une région du Niger appelé Zinder.

Dans les ate­liers de la ville, les enfants sont pré­sents. Ils sont nom­breux en acti­vi­tés. La caméra les mon­trent tra­vailler dure­ment au côté des patrons dans les gara­ges, les ate­liers de cou­ture, d’arti­sa­nat. Selon cer­tains de ces patrons, ces enfants sont amenés par leurs parents pour qu’ils appren­nent un métier. Ils sont rému­né­rés en fonc­tions des ren­trées jour­na­liè­res. Les enfants, eux, affir­ment gagner « quel­que chose » et c’est mieux que de rester à la maison à ne rien faire, et par­fois à pren­dre des exci­tants.

Pour les struc­tu­res étatiques, former ces enfants, c’est leur per­met­tre de pou­voir gagner leur vie dans un tra­vail hon­nête. Mais par contre, cer­tains de ces enfants disent que leurs parents les impo­sent de rame­ner de l’argent chaque jour à la maison. Et là, on peut parler d’escla­vage.

A tra­vers le tour­nage, dans les dif­fé­rents ate­liers, on sent l’ori­gi­na­lité de l’œuvre. Certes on observe des sous-titra­ges à l’écran qui édifient un peu ceux qui ne com­pren­nent pas la langue Haussa, mais on observe aussi des silen­ces dans beau­coup de plans qui peu­vent être résolu par la voix off. Le réa­li­sa­teur aurait pu pour­sui­vre son tour­nage dans les famil­les de ces enfants pour nous faire décou­vrir le point de vue réel des parents.

Boureima Soumaila

Fiche tech­ni­que
Titre : Koyo Ko bawta
Réalisateur : Lamine Bachard
Genre : Documentaire
Durée : 12mn

Également…

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75