La Bataille d’Alger
Publié le : dimanche 12 décembre 2010
FAFD - Niamey 2010



Projeté lors du Forum du film docu­men­taire de Niamey, la Bataille d’Alger est une recons­ti­tu­tion de la Bataille d’Alger de 1957, à l’occa­sion du sou­lè­ve­ment de la popu­la­tion algé­rienne par le FLN contre le pou­voir colo­nial fran­çais, et de la ten­ta­tive du déta­che­ment para­chu­tiste de l’armée fran­çaise de « paci­fier » le sec­teur. Le film retrace prin­ci­pa­le­ment l’his­toire d’Ali la Pointe lors de la « bataille d’Alger », soit de la lutte pour le contrôle du quar­tier de la Casbah d’Alger en 1957 entre les mili­tants du FLN et les para­chu­tis­tes fran­çais de la 10ème divi­sion para­chu­tiste du géné­ral Jacques Massu, par tous les moyens y com­pris l’usage de la tor­ture.

D’ori­gine juive ita­lienne, le réa­li­sa­teur est phy­si­cien nucléaire et tra­vaille pour l’URSS. Il se tourne rapi­de­ment vers le jour­na­lisme et devient cor­res­pon­dant à Paris de plu­sieurs publi­ca­tions ita­lien­nes. En 1941, il rejoint le Parti com­mu­niste ita­lien et par­ti­cipe à des acti­vi­tés anti­fas­cis­tes dans le nord de l’Italie. Après la répres­sion sovié­ti­que de l’insur­rec­tion de Budapest en 1956, il rompt avec le Parti com­mu­niste tout en conti­nuant à se reven­di­quer du marxisme.

Pour revi­vre les der­niers ins­tants des com­bat­tants de La Bataille d’Alger, Le réa­li­sa­teur y filme des scènes d’antho­lo­gie, notam­ment celles qui se pas­sent dans cette cache, où la caméra est au plus près des visa­ges des com­bat­tants. Mais La Bataille d’Alger ne peut se réduire à cela. C’est un film bien plus vaste, qui relate l’insur­rec­tion algé­roise de 1954 jusqu’à la fin de la guerre. C’est un film dont l’his­toire chao­ti­que et mou­ve­men­tée est à elle-seule digne d’un scé­na­rio !

La Bataille d’Alger remar­qua­ble recons­ti­tu­tion d’un épisode fon­da­men­tal de la guerre d’Algérie, qui sait recréer avec réa­lisme et objec­ti­vité l’action poli­cière de l’armée fran­çaise pen­dant la bataille d’Alger. Longtemps inter­dit en France, ce film, dont l’exploi­ta­tion pro­vo­qua de nom­breux remous, a été com­pensé par le Lion d’or du fes­ti­val de Venise en 1966, année de sa sortie.

Fiche tech­ni­que

Réalisation : Gillo Pontecorvo
Production Antonio Musu Igor ; Yacef Saadi
Genre : fic­tion, noir et blanc
Durée : 117’

Youssoufa Halidou

Également…

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75