Accueil du site > Articles > Cinémas en Afrique et réseaux sociaux
Cinémas en Afrique et réseaux sociaux
Publié le : samedi 12 février 2011
Fespaco 2011

Internet foi­sonne de réseaux qui ont pour objec­tif de mettre les inter­nau­tes en rela­tion. Parmi ces réseaux, en Afrique, Facebook impose sa pré­sence. Pour preuve. Dans l’heb­do­ma­daire Jeune Afrique (1), Kouamouo écrit que : « le nombre d’uti­li­sa­teurs afri­cains de Facebook a aug­menté de 17% entre mai 2010 et jan­vier 2011 ». Malgré les dis­pa­ri­tés qui exis­tent sur le conti­nent, ce réseau connait une aug­men­ta­tion nette de ses uti­li­sa­teurs. Kouamouo dit que « les Facebookers de plus de 18 ans sont aujourd’hui plus de 4 mil­lions en Égypte, près de 3 mil­lions en Afrique du Sud, 2,5 mil­lions au Nigeria, 2 mil­lions au Maroc, 1,6 mil­lion en Tunisie. Au Kenya (900 000), au Ghana (700 000), au Sénégal (350 000) et au Cameroun (260 000) ». Ces espa­ces sont des lieux d’échanges d’infor­ma­tions, de par­tage et par­fois même de réfé­ren­ces iden­ti­tai­res.

Ces espa­ces numé­ri­ques sont aussi uti­li­sés pour la pro­mo­tion des ciné­mas dans le monde. Pour preuve, il suffit de lancer dans le moteur de recher­che de Facebook, le mot cinéma pour vous voir pro­po­ser plu­sieurs pages. Autant sont-ils les acteurs et actri­ces qui ont une page sur Facebook. Et, ils sont des cen­tai­nes figu­rées parmi les amis de ces acteurs ou de ces lieux de rendez-vous du sep­tième art.

Concernant les ciné­mas d’Afrique, nous retrou­vons sur le réseau plu­sieurs acteurs et réa­li­sa­teurs afri­cains. Citons la page consa­crée au cinéma afri­cain ou se trouve une liste de sites web qui se consa­crent aux ciné­mas d’Afrique. Nous trou­vons aussi une page dédiée à Sembene Ousmane… le pion­nier du cinéma noir. Le Fespaco a aussi sa page sur le réseau.

Pour pro­mou­voir les ciné­mas d’Afrique et per­met­tre des échanges fruc­tueux autour de cet art, il serait impor­tant pour les mai­sons de pro­duc­tions, les asso­cia­tions et les fes­ti­vals de créer et de main­te­nir une place dans le monde vir­tuel à tra­vers une pré­sence active et réac­tive. Les révo­lu­tions tuni­sienne et égyptienne, ces jours-ci, ont montré que ces réseaux peu­vent fédé­rer des énergies autour d’un idéal commun.

Aujourd’hui, nous avons en face de nous, des ciné­phi­les qui sont en plus tech­no­phi­les. Le numé­ri­que tend les bras à l’Afrique. Aux cinéas­tes de les pren­dre.

Candide Étienne

1. Jeune Afrique N° 2612 du 30 jan­vier au 5 février 2011

Retrouvez Clap Noir sur face­book

Également…
1

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75