Accueil du site > Actualités festivals > Archives festivals > FESPACO - Ouagadougou, 2011 > Le MICA, un marché vide à couper le souffle
Le MICA, un marché vide à couper le souffle
Publié le : vendredi 4 mars 2011
Fespaco 2011

Le Marché international du cinéma et de l’audiovisuel (MICA) a été officiellement lancé, le samedi 26 mars, quelques heures avant l’ouverture officielle du Fespaco, sur le site du SIAO. Ce marché a pour vocation de promouvoir, vendre, acheter et nouer des partenariats autour des œuvres cinématographiques et du matériel audiovisuel.






Espace d’échanges ins­ti­tué par le FESPACO, en 1983, le MICA va aujourd’hui de déca­dence en déclin. Si lors de la 21ème édition, les expo­sants étaient très nom­breux, deux espa­ces du site du SIAO leur a été octroyé, cette année, les pro­fes­sion­nels du cinéma sem­blent avoir boudé le MICA. Les visi­teurs l’ont peut-être com­pris et alors, ils s’abs­tien­nent d’y faire un tour.

Entrée du MICA Pourtant, selon Michel Ouédraogo le Délégué Général du FESPACO, « la contri­bu­tion du MICA au déve­lop­pe­ment du cinéma Africain n’est plus à démon­trer ». La 22ème édition du Fespaco a retenu pour thème « Cinéma Africain et Marché ». Selon le minis­tre bur­ki­nabè, M. Arthur Kafando, ce thème s’ins­crit dans un contexte inter­na­tio­nal marqué par « des canaux de dif­fu­sion quasi inexis­tants, la fer­me­ture des salles de cinéma en Afrique, et une baisse du finan­ce­ment de la pro­duc­tion ciné­ma­to­gra­phi­que ».

Les Stands du MICA

C’est en cela, que le minis­tre dira qu’il faut saluer la créa­tion du MICA dont la mis­sion prin­ci­pale est d’appor­ter des solu­tions à ces dif­fé­rents pro­blè­mes. Malheureusement, à la veille de la clô­ture de cette 22ème édition, le MICA est devenu un os gênant dans l’orga­ni­sa­tion de cette édition du Fespaco qui s’est amé­lioré dans d’autres domai­nes. Eloignement du site par rap­port au siège du Fespaco et des fes­ti­va­liers, mau­vaise iden­ti­fi­ca­tion des pro­fes­sion­nels pou­vant ren­ta­bi­li­ser le marché, mau­vaise appro­che de l’aspect marché, etc.

Les Stands du MICA

Le MICA semble s’embour­ber dans la logi­que d’orga­ni­ser pour faire, et non pour récol­ter des résul­tats tan­gi­bles à même de pro­fi­ter aux pro­fes­sion­nels qui ont besoin de ce marché pour donner du rythme à la créa­ti­vité.

Quoi qu’il en soit, le stand du MICA reste vide, vide, vide… et il faut néces­sai­re­ment le repen­ser pour le bien de tous et du Fespaco !

Candide Étienne

Également…
1

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75