Accueil du site > Fiches des Films > Bons baisers de la colonie
Bons baisers de la colonie
Nathalie Borgers
Publié le : vendredi 16 novembre 2012

Un film de Nathalie Borgers, Belgique, France, Rwanda, 2011, 74’

SYNOPSIS

1926, Suzanne nait de l’union entre un belge et une rwan­daise. A 4 ans, son père l’embar­que vers la Belgique pour qu’elle y reçoive une éducation euro­péenne. Elle est « une enfant métisse sauvée d’un destin nègre ». Le père de Suzanne est aussi le grand-père de la réa­li­sa­trice qui décou­vre, à 27 ans, l’exis­tence de sa tante.

HISTOIRE FAMILIALE

Au croi­se­ment de l’his­toire colo­niale et de l’his­toire fami­liale, la réa­li­sa­trice belge va très loin dans le regis­tre de l’émotion et du dévoi­le­ment. Voici un docu­men­taire qui montre, une fois de plus, à quel point le tra­vail docu­men­taire est un cata­ly­seur, un outil qui permet d’avan­cer à son réa­li­sa­teur, aux per­son­nes fil­mées, aussi bien qu’au spec­ta­teur qui reçoit en cadeau toute cette matière vive.
Métisse, au début du ving­tième siècle, cela vou­lait dire drame. Le tabou fami­lial a pesé non seu­le­ment sur Suzanne, mais aussi sur tous les mem­bres de la famille. La réa­li­sa­trice met en scène, sans osten­ta­tion, la néces­sité pour elle d’enquê­ter sur l’his­toire fami­liale. Nathalie Borgers échange avec une Suzanne vieillie, qui accepte peu à peu de se raconter, de répé­ter l’amour par­tagé avec son père adoré, de dévoi­ler cer­tai­nes bles­su­res (les rela­tions avec sa belle-mère, notam­ment), et de rece­voir le lien que sa nièce veut lui offrir. Son sou­rire est bou­le­ver­sant. Leur rela­tion se tisse avec grâce.

Cela com­mence donc par une photo en noir et blanc sur laquelle on s’inter­roge. Qui est cette femme, sur la photo, à côté du grand-père, qui porte un short et un casque colo­nial ? La mère de Suzanne ? Petite fille, Suzanne est arri­vée en Belgique. Séparée de ses frères. Parce que femme métisse, « elle n’aurait eu aucune chance de s’en sortir ». Elle a long­temps inté­rio­risé le silence qui a pesé sur ses ori­gi­nes. Elle n’est jamais allée en Afrique. Sa fille, oui. Sa fille, dont on apprend qu’elle s’est sui­ci­dée.
La tra­gé­die trans­gé­né­ra­tion­nelle joue plei­ne­ment dans ce récit où c’est la mes­sa­gère Nathalie Borgers qui prend l’avion pour le Rwanda et retrouvé le frère aban­donné. La caméra docu­men­taire nous offre la joie, au terme d’une longue quête, des retrou­vailles. Le puzzle se reforme, prend forme, la photo d’ori­gine trouve enfin sa véri­ta­ble expli­ca­tion, sa place. La cinéaste a renoué les fils déten­dus d’une his­toire dou­lou­reuse. Elle a mis un visage sur les absents, offrant la pos­si­bi­lité de dépas­ser le poids occulte du déni. Cette his­toire sin­gu­lière si poi­gnante et si bien racontée, se vivant devant nos yeux, c’est l’his­toire de nom­breu­ses famil­les sur qui bien peu a été dit, encore moins écrit.

Caroline Pochon

LA REALISATRICE

Née en 1964 à Bruxelles. Après un 1er tra­vail à la RTBF en Belgique, Nathalie Borges s’ins­talle à San Francisco et conti­nue ses études de réa­li­sa­tions. Elle devient pro­duc­trice exé­cu­tive et réa­li­sa­trice pour ATRIOM Productions, société de pro­duc­tion et spé­cia­li­sée dans les docu­men­tai­res à carac­tère social et socio-poli­ti­que. Depuis son retour en Europe, elle conti­nue à réa­li­ser des docu­men­tai­res.

  • Vérité Assiégée, 1994
  • Greyhound, Aller simple, 1998
  • Le mal de soi, 2000
  • Krone, l’Autriche entre les lignes, 2002
  • Arrangements avec le destin, 2005
  • Où sont les femmes ? Les Françaises et le politique, 2006
  • Recherche Belgique désespérément, 2008
  • Vents de sable, femmes de roc, 2009

FICHE TECHNIQUE

  • Réalisation : Nathalie Borgers
  • Scénario & dialogue : Nathalie Borgers
  • Image : Nicolas Rincon-Gille
  • Son : Gilles Laurent - Alex Davidson
  • Montage image : Catherine Gouze
  • Montage son : Charo Calvo - Alex Davidson
  • Musique : Tuur Florizoone
  • Production : Centre Vidéo de Bruxelles (CVB)
  • Coproduction : Cargo Films, Limited Adventures, RTBG, ARTE Belgique, ARTE GEIE, CBA, CCA, VAF, CNC
  • Distribution France : Cargo Film dist@cargofilms.com
  • 12-16 Villa Saint-Michel – 75018 PARIS (FRANCE)
  • Tél : +33 (0)1 53 34 13 80 Fax : +33 (0)1 53 34 13 81
  • Vente DVD - Centre Vidéo de Bruxelles : www.cvb-videp.be
Les autres films
1
>

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75