Accueil du site > Actualités festivals > Le collier du Makoko
Le collier du Makoko
Publié le : jeudi 28 février 2013
Fespaco 2013

À la fin de la pro­jec­tion, on se dit qu’on vient de voir un film à la « Indiana Jones ». Tout y est. Un cher­cheur, une jungle avec des ani­maux et des per­son­nes dan­ge­reu­ses, et une intri­gue : retrouvé le col­lier du Roi. Le col­lier du Makoko, c’est l’his­toire de trois des­tins. Celui d’un jeune orphe­lin ami d’un lion ; un scien­ti­fi­que qui se bat pour la pré­ser­va­tion de la diver­sité et une reine qui fait du retour du col­lier du roi, un impé­ra­tif pour la suc­ces­sion. Le film d’entrée de jeu nous met en situa­tion. Celle de la nature. Il faut la pré­ser­ver. Pour cela, il faut réin­tro­duire des lions dans la nature. Le réa­li­sa­teur nous mène ensuite dans une villa fran­çaise où se trouve le col­lier du Roi. Collier qui est dans une col­lec­tion privée. Il faut le récu­pé­rer. Un initié de la tribu s’en occupe. Le col­lier revient au vil­lage, bien accro­ché au cou d’un autre roi, celui de la jungle.
Ce film porte l’his­toire en elle-même nous dit le réa­li­sa­teur, Koumba Bididi. « À tra­vers ce film, nous tenons à cons­cien­ti­ser les citoyens sur le fait que le Gabon est un sanc­tuaire natu­rel. En effet, le Gabon, c’est 13 parcs natio­naux et nous sen­si­bi­li­sons les popu­la­tions sur la pré­ser­va­tion de ce patri­moine ».

Il est aujourd’hui impor­tant de trans­met­tre la culture aux géné­ra­tions à venir. Rien de mieux que la force de l’image, du son et de la mise en scène pour le faire. Et, Le col­lier du Makoko nous donne à com­pren­dre com­ment une civi­li­sa­tion, celle des Hauts pla­teaux gabo­nais, gère la suc­ces­sion. Ce tra­vail que fond que nous avons com­mencé, nous allons le pour­sui­vre de diver­ses façons pour que les uns et les autres, nous ayons le devoir de trans­met­tre aux géné­ra­tions qui vien­nent après nous, une pla­nète sainte et nous afri­cains, nous avons aussi le devoir de trans­met­tre aux géné­ra­tions futu­res, notre culture.
Les acteurs ont bien assuré le jeu. Patience Dabany a for­mi­da­ble­ment bien joué le rôle de la Reine bien qu’étant débu­tante dans la mise en scène. Pour les amou­reux d’aven­ture et de nature, Le col­lier du Makoko est un film à voir.

Achille Kouawo

  • Le 25 janvier 2014 à 02:24, par Xenia Sam

    Merci pour l’article intéressant. Comment peut-on se procurer le film ? Le dvd a t-il déjà été mis en vente ? Je cherche desesperement a suivre ce film, Aidez moi svp

Également…
1

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75