« A peine j’ouvre les yeux », chante Farah. Et il est vrai qu’elle les ouvre sur un monde qui s’offre enfin. Elle vient d’obtenir son bac (mention TB). Quant aux paroles de la chanson, elles égrènent les misères qui agressent le peuple tunisien dès son réveil, la misère, le quotidien étouffant, la police secrète.... Premier long métrage de la réalisatrice Leyla Bouzid : C’est l’été 2010 à Tunis, il y a urgence à vivre sous un soleil qui fait mûrir à toute vitesse fruits et ados. Emportée par un (...)

Laisser un commentaire


Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75