Accueil du site > Archives > 2003 > Mariam Kaba, une femme de caractère
Mariam Kaba, une femme de caractère
Publié le : lundi 17 mars 2003

Mariam Kaba est ce que l’on appel en Afrique, une vraie femme. Avec une taille comme il faut, une belle peau noire et un sou­rire qui vous réchauffe le cœur. Sa beauté lui a valu d’être pen­dant quatre années à l’affi­che de l’Afrika film fes­ti­val de Louvain en Belgique

Mariam a long­temps tra­vaillé avec Cheik Doukouré. Elle a com­mencé dans son pre­mier film " Blanc d’ébène " en 1991. En 1995, Mariam se retrouve à nou­veau sous la direc­tion de Cheik dans un nou­veau film : le ballon d’or.

En 2002, après avoir assuré le rôle de la maman de Fatou dans Fatou la Malienne, Mariam se retrouve à nou­veau dans le der­nier film de Cheik, Paris selon Moussa.

A l’occa­sion du 18ème Fespaco qui dérou­lait le tapis rouge pour les acteurs, un clin d’œil a été fait en direc­tion de Mariam Kaba. Elle était décrite en ces termes : " La comé­dienne Mariam Kaba appar­tient au cercle des actri­ces afri­cai­nes dont le jeu fait vrai­ment plai­sir à voir. Sobre et natu­relle, telles peu­vent être qua­li­fiées ses appa­ri­tions fil­mi­ques ".

Mariam Kaba fait partie de ces actri­ces qui lais­se­ront un héri­tage sur aux géné­ra­tions futu­res. Découvrez la dans son der­nier film Paris Selon Moussa, le 27 novem­bre 2003, à l’occa­sion du maquis cultu­rel de Clap Noir, au Studio de l’Hermitage, 8, rue de l’Ermitage, 75020 Paris.

Candide Etienne

Également…
2

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75