On ne recule pas en grandissant
Publié le : jeudi 14 avril 2005
Fespaco 2005





Cela est un peut gênant, mais quel­que part il est néces­saire d’en parler pour les besoins de l’his­toire.

L’on dit sou­vent que pren­dre de l’âge, c’est gran­dir en expé­rience et en sagesse. Le Fespaco est à sa 19ème édition, et force est de cons­ta­ter que des efforts sont faits. Il y a main­te­nant un siège, un centre de presse entre autres.

Parallèlement à ces inno­va­tions, cer­tai­nes choses sup­po­sées acqui­ses sont lais­sées pour compte. Par exem­ple rece­voir son accré­di­ta­tion, son sac avec toute la docu­men­ta­tion de l’événement, aller d’une salle à une autre grâce aux navet­tes.

Depuis quel­ques éditions, on a l’impres­sion que l’orga­ni­sa­tion du Fespaco déve­loppe des liens de copi­nage c’est-à-dire que quel­ques pri­vi­lé­giés béné­fi­cient des avan­ta­ges de dépla­ce­ment, de sacs avec toute la docu­men­ta­tion pos­si­ble.

Le fes­ti­va­lier qui fait la démar­che pour obte­nir une accré­di­ta­tion est livré à lui-même. Pour connaî­tre la pro­gram­ma­tion, il doit faire le tour des dif­fé­rents cen­tres de l’orga­ni­sa­tion, ou dans les salles de cinéma. Sans oublier que par­fois, il a envie de suivre des débats et des col­lo­ques qui sont orga­ni­sés ça et là. Mais sur­prise, soit l’heure du début de la mani­fes­ta­tion n’est pas res­pec­tée, soit le film est dépro­grammé et même le lieu de la pro­cla­ma­tion des prix spé­ciaux a été changé sine die.

Du coup on se pose la ques­tion de la néces­sité de l’accré­di­ta­tion, puisqu’à concur­rence de mille francs CFA les ciné­phi­les peu­vent voir les films, sur­tout quand on sait que cette année, elle est passée à 25 000 Fcfa. A moins que l’accré­di­ta­tion ne soit deve­nue un simple carton sur lequel on a sa photo. Très cher payé quand même.

Il y a des choses qui fâchent, le grand mani­tou du Fespaco doit pren­dre des dis­po­si­tions pour parer à ces man­que­ments qui ter­nis­sent peu à peu l’image de ce pres­ti­gieux ras­sem­ble­ment du cinéma afri­cain. Que cela se dise. On ne recule pas en gran­dis­sant.

Marc Ayee
4 mars 2005

Également…
2

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75