Accueil du site > Archives > 2007 > Mariam Kaba, une femme de caractère
Mariam Kaba, une femme de caractère
Publié le : vendredi 5 janvier 2007

Elle était décrite en ces termes : "La comédienne Mariam Kaba appartient au cercle des actrices africaines dont le jeu fait vraiment plaisir à voir. Sobre et naturelle, telles peuvent être qualifiées ses apparitions filmiques".

Mariam Kaba est ce que l’on appel en Afrique, une vraie femme. Avec une taille comme il faut, une belle peau noire et un sou­rire qui vous réchauffe le cœur. Sa beauté lui a valu d’être pen­dant quatre années à l’affi­che de l’Afrika film fes­ti­val de Louvain en Belgique.



Mariam a long­temps tra­vaillé avec Cheik Doukouré. Elle a com­mencé dans son pre­mier film " Blanc d’ébène " en 1991. En 1995, Mariam se retrouve à nou­veau sous la direc­tion de Cheik dans un nou­veau film : le ballon d’or.

En 2002, après avoir assuré le rôle de la maman de Fatou dans Fatou la Malienne, Mariam se retrouve à nou­veau dans le der­nier film de Cheik, Paris selon Moussa.

A l’occa­sion du 18ème Fespaco qui dérou­lait le tapis rouge pour les acteurs, un clin d’œil a été fait en direc­tion de Mariam Kaba. Elle était décrite en ces termes : " La comé­dienne Mariam Kaba appar­tient au cercle des actri­ces afri­cai­nes dont le jeu fait vrai­ment plai­sir à voir. Sobre et natu­relle, telles peu­vent être qua­li­fiées ses appa­ri­tions fil­mi­ques ".

Mariam Kaba fait partie de ces actri­ces qui lais­se­ront un héri­tage sur aux géné­ra­tions futu­res. Découvrez la dans son der­nier film Paris Selon Moussa, le 27 novem­bre 2003, à l’occa­sion du maquis cultu­rel de Clap Noir, au Studio de l’Hermitage, 8, rue de l’Ermitage, 75020 Paris.

Candide Etienne

Également…
1

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75