Coeur de lion
Boubakar Diallo
Publié le : samedi 14 février 2009

Un film de Boubakar Diallo, Burkina Faso, 2009, 90’







SYNOPSIS

Un lion fait des rava­ges, déci­mant le bétail. De plus, des hommes dis­pa­rais­sent. La peur s’ins­talle. Devant l’immo­bi­lisme du chef du vil­lage, un jeune pas­teur, SAMBA, décide d’aller seul à la traque au lion. Mais n’est pas chas­seur de lion qui veut. Samba se fait sur­pren­dre par le fauve. Malgré son cou­rage, le lion a le dessus. Un jeune chas­seur sur­vient à temps et réus­sit à tuer le lion. Samba est sauf, mais pas son hon­neur. Il veut rame­ner la queue au vil­lage comme preuve de la mort du fauve, mais Tanko s’y oppose. C’est son tro­phée et il repart avec. Cependant, malgré la mort du lion, les gens conti­nuent de dis­pa­raî­tre. Une nuit, Samba décou­vre for­tui­te­ment que Kouta, le conseiller du Chef, est mêlé à un trafic d’escla­ves. Il confie ce secret à Tanko qui se trouve être le fils héri­tier du Chef, dont Kouta convoite le trône. Ce der­nier fait enle­ver Tanko et le livre aux escla­va­gis­tes...

LE REALISATEUR

Né au Burkina Faso. Boubakar Diallo a com­mencé par l’écriture de deux romans poli­ciers (La nuit des chiens et Fumée noire). Journaliste de for­ma­tion, il a crée à Ouagadougou l’heb­do­ma­daire sati­ri­que « Le jour­nal du jeudi ». En 2004, il écrit et réa­lise le pre­mier film poli­cier du Burkina Faso : Traque à Ouaga, l’enquête sur la mort d’un poli­cier, tué par un mal­frat. Le succès est fou­droyant et il réa­lise la même année Sofia. Depuis, il a réa­lisé de nom­breux films grâce à sa société de pro­duc­tion « Les films du Dromadaire », en s’appuyant sur des finan­ce­ments pro­pres et ins­ti­tu­tion­nels locaux. Fervent défen­seur d’un cinéma numé­ri­que low cost, Diallo, par des his­toi­res popu­lai­res s’appuyant sur les réa­li­tés de la société bur­ki­nabé, répond direc­te­ment au spec­ta­teur afri­cain qui est au centre de ses préoc­cu­pa­tions.

FILMOGRAPHIE

2003 : Un privé à Ouaga (doc)
2003 : Sur les traces des tapeurs de sable (doc)
2003 : Une longue tra­ver­sée (MM)
2004 : Traque à Ouaga (LM)
2004 : Sofia (LM)
2005 : Parenthèse à plai­san­te­rie (doc)
2005 : Dossier brû­lant (LM)
2005 : Code Phénix (LM)
2006 : L’or des Younga (LM)
2007 : Série noire à Koulbi (feuille­ton)
2007 : Mogo-Puissant (LM)
2008 : Sam-le-caïd, (LM)

FICHE TECHNIQUE

Réalisation & scé­na­rio : Boubakar Diallo
Avec : Housseini Boly, Carole Bassolé, Mahamadi Nana, Coumba Barry, Mahamoudou Tapsoba, Fatoumata Sambo, Yaya Tall, Cécile Tiaho, Nourou Dicko
Image : Daniel Barrau
Son : Isidore Lallé Sam
Costumes : Martine Somé
Musiques ori­gi­na­les : Charly Sidibé
Montage & Mixage : Bède M. Ganafé Mofédog-na
Photos de pla­teau : Saïdou T. Bougoum
Production : Les films du dro­ma­daire
Coproduction : Ministère de la Culture du Burkina Faso, Ministère fran­çais des Affaires Etrangères, Organisation Internationale de la Francophonie, Canal+ Horizons
Contact : bdial­lo@­lip­tin­for.bf

Les films de Boubakar Diallo :
Les autres films
3
>

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75