Emmanuel Inandjo étudie le cinéma à Ouagadougou. Selon lui, 50 ans après le Fespaco, les cinéastes n’ont pas su exploiter l’héritage laissé par les anciens. Sembene, dans ses œuvres, nous a transmis un héritage : l’identité. Il faut travailler à donner une identité à nos films. Découvrez la première capsule vidéo de la série "Fespaco, 50 après", celle du 23 février 2019 : quel héritage ont transmis les cinéastes (...)

Laisser un commentaire


Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75