Caméra cachée
Publié le : mardi 10 mars 2009

Sur ce 21ème Fespaco, on n’en finit pas de récolter des infos, vraies, fausses, vraies-fausses, fausses-vraies… Mais rien de vérifié que l’on pourrait vous annoncer l’esprit tranquille. Sauf une, béton celle-là puisque c’est le principal intéressé qui nous l’a racontée.

Revenons à la soirée des prix spéciaux et à la déclaration du big boss, le D.G.,qui annonçait qu’à partir de cette année on demanderait plus de sérieux aux candidats. Sur le moment, on pouvait s’interroger sur la nature du sérieux et de quels candidats il était question. Réponse décryptée : à partir de la cuvée 21, les associations et autres organismes désireux d’accorder un prix spécial, doivent le doter d’une somme d’au moins 2.000.000 de CFA, comme par le passé, mais, la nouveauté consiste à désormais verser 1.000.000 de CFA au Fespaco comme frais d’inscription. Voilà pour le gage de sérieux !!!

Ainsi, on n’a pas entendu appeler le jury ni le lauréat du prix Inalco lors de cérémonie officielle, pour la bonne et simple raison que l’Inalco n’a pas pu ou voulu cracher au bassinet. Mais comme le jury avait travaillé et désigné Amor Hakkar, le réalisateur algérien de La Maison Jaune, le prix, traditionnellement une caméra HDV, lui fut remis de façon parfaitement officieuse, dans un endroit éloigné des fastes du Fespaco.

Autre prix remis en dehors du Fespaco. Le Théâtre des Enfants du Wamdé a remis son prix Graine de Baobab-Wamdé au film burkinabè l’Impasse de Issa Saga.

On commence à comprendre pourquoi la cérémonie des prix spéciaux fut interrompue pour que l’assemblée aille se rafraichir…et ne reprit jamais malgré ce qui avait été annoncé. Un simple chiffre : en 2007, 31 prix spéciaux, en 2009 18.

Encore des questions en suspens…

Michèle Solle

Également…
1

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75