4 - Chroniques tunisiennes !
Publié le : jeudi 28 octobre 2010
Lundi 25 octobre - JCC 2010








La Mosquée

Le sommeil est le pire ennemi du festivalier, pauvre humain qui doit, de temps de temps faire reposer son corps et sa tête. Et sacrifier ainsi un temps qui serait mieux employé à discuter, écrire, admirer les étoiles, refaire le monde avec moult bâtisseurs et bien, sûr se gaver de pellicule encore et toujours.
Ce préambule pour expliquer l’interruption momentanée de nos émissions …. Rattrapons le temps perdu !

Lundi 25 octobre, 11h : commencer par le film du président du jury Raoul Peck, Moloch Tropical à l’Africart, hors compétition bien sûr. Etrange, étrange !!!! A Haïti, nous assistons aux dernières 24h au pouvoir d’un dictateur démocratiquement élu, Jean de Dieu. On attend des dignitaires et chefs d’état étrangers conviés à un gala commémoratif. Dans son château-forteresse, il gouverne entouré de deux femmes, Rachel, son éminence grise et mère Thérésa. Son épouse est une amie du président des USA, qui l’a propulsé sur son trône. Entre l’odieux et le ridicule absolu, le « Président », incarné par Zinedine Soualem, se déchaîne, dans un numéro de tyran lubrique, paranoïaque et cruel. Raoul Peck livre une charge absolue du système, pointant du doigt quelques proches spécimens. Mais la caricature est lourde à porter et le spectateur se demande s’il doit rire…On va essayer de ne pas croiser monsieur Raoul Peck, c’est un peu ennuyeux non ?


Le Colysée

15h30 : La Mosquée , de Daoud Aouled Syad, Maroc. Long métrage en compétition, au Colysée. Dans la région de Ouarzazate, les studios de cinéma installés depuis plusieurs années ont changé la vie des paysans de la région. A leurs occupations agraires, s’ajoute celle de figurants. Le cinéma est entré dans leur vie… Aussi, quand le tournage du dernier film s’achève, on ne peut raser la mosquée construite pour les besoins du scénario sur le terrain de Moha. Les habitants ont pris l’habitude de venir y prier. De décor, elle s’est transformée en lieu de culte. Moha, ne peut plus cultiver les légumes « et de quoi je vais vire maintenant ? » Sûr de son bon droit il fait le tour des autorités religieuses et civiles, sur fond d’élections, et tombe de haut. Personne ne le soutient. Le réalisateur dévide une pelote très habile de situations familières où religion, tradition et politique s’entremêlent dans un paysage de faux semblants, qui renvoie à l’illusion du cinéma.
Avec quelques perles du genre : « Ce n’est pas la djellaba qui fait l’imam… ! » Regard tendre et moqueur du réalisateur au service d’une réflexion sur la société entre progrès et tradition.

18h : Japon de Carlos Reygadas, Mexique au Cinémafricart. Oui, je reconnais, j’ai fait une entorse, et trompé l’Afrique avec l’Amérique latine. Mais la sélection Aspects du Cinéma Africain est trop tentante. Dans la salle, beaucoup d’étudiants et un présentateur passionné. Deux heures de pur émerveillement. Qu’on se le dise, le cinéma du monde est à tout le monde….. !


Microphone

21H : retour au Colysée, pour la compétition officielle : Microphone de Ahmed Abdallah, Egypte. Le monde des chanteurs de hip-hop à Alexandrie que Khaled découvre après des années d’absence. Dans la salle plus une seule place, les jeunes ne se sont pas trompés…Ce film leur appartient.

A suivre

M.S.

Également…

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75